Posez-moi vos questions !

les-leviers-de-la-créativité

Les neurones miroirs

Les neurones miroirs par Claúdia Eusébio
Les neurones miroirs par Claúdia Eusébio
Cyril Maitre
Cet article a été écrit par Claúdia Eusébio.
Quand vous ressentez quelque chose, quand vous apprenez ou quand vous marchez, votre esprit est actif et alerte. Il participe non seulement à ce qui se passe en vous mais aussi à ce qui se passe chez les autres. 
Vous n’êtes pas forcément pleinement conscients des interactions en jeu dans ce processus mais vous en saurez beaucoup plus après avoir lu cet article !

Réalités et reflets

Lorsque vous étudiez l’art ou lisez la poésie et la philosophie, vous pouvez comprendre que l’être humain a la capacité de transmettre ce que ses contemporains ressentent ou pensent.
Neurones miroirs et compréhension du cerveau
Neurones miroirs et compréhension du cerveau
Cyril Maitre
Les esprits se connectent en miroir. La psychologie sociale le prouve.
Mais la découverte des neurones miroirs va encore au-delà !
Cette révélation a été un pas de géant dans la manière dont les scientifiques définissent l’architecture du cerveau. La structure du cerveau était jusqu’à présent divisée en différentes fonctions et domaines de compétences. 
Telle zone pour le contrôle moteur, telle autre pour la vision, celle-ci pour la diction, celle-là pour la réflexion et ainsi de suite… Mais il s’avère que les neurones qui s’activent lorsque vous êtes en mouvement peuvent être les mêmes que ceux actifs lorsque vous êtes immobile ou                                                                                                                                                                     immobilisé.
Prenez une scène de violence ou d’injustice que vous visionnez dans les médias par exemple. Vous êtes bien conscient qu’elle se produit à des milliers de kilomètres de distance. Mais à travers les neurones miroirs cette scène affecte déjà votre cerveau.

Comment comprendre ce phénomène ?

Pourquoi, lors de scènes violentes, éprouvez-vous parfois une réaction physique semblable à la douleur de la victime ?
Pourquoi ceux que vous aimez le plus sont parfois aussi la source de votre plus grande souffrance ?
Comment pouvez-vous ressentir ce genre de sensations à des kilomètres de distance ?
La réponse est liée aux neurones miroirs qui permettent au cerveau de refléter les sensations et les émotions que vous percevez chez les autres. Presque comme si elles étaient les vôtres. Allant jusqu’à vous donner des frissons ou cette fameuse « chair de poule ».
Nous sommes connectés à l’émotion transmise par l'autre
Nous sommes connectés à l’émotion transmise par l'autre
Cyril Maitre
Comment expliquer que vous êtes capable de vous enthousiasmer lorsque vous voyez une scène drôle ou émouvante au cinéma, ou bien un match de foot. Pourquoi pouvez-vous pleurer lorsque vous voyez une scène de film triste alors même que vous savez que ce sont des acteurs qui jouent et que la scène n’est pas réelle ?
La réponse est que nous sommes connectés à l’émotion transmise dans ces moments. C’est la raison pour laquelle ils sont dénommés neurones miroirs. Car lorsque vous regardez quelqu’un faire une chose, c’est comme si vous observiez votre propre action reflétée. Comme dans un miroir ! Vous êtes donc le miroir des autres. C’est ce qui est appelé le mécanisme spéculaire. Il est fondamental dans le processus d’apprentissage.

Effets sur l’apprentissage et la créativité

Les neurones miroirs jouent un rôle de premier ordre dans la transmission d’informations
Les neurones miroirs jouent un rôle de premier ordre dans la transmission d’informations
Cyril Maitre
À chaque action que vous voyez réalisée par une tierce personne, vous vous y connectez. Qu’il s’agisse d’un acte, d’une pensée ou d’un sentiment. Grâce à cette connexion de neurones miroirs vous pouvez accéder à l’état mental qui vous amène à agir. Un état mental sous-jacent à l’action effectuée.
Par exemple, si un élève est triste, vous vous connecterez à son sentiment de tristesse. Dans cette position, vous pourrez comprendre quel est son état mental afin de l’accompagner au mieux.
Sans ces précieux neurones miroirs il n’y aurait pas de livre, pas de match de foot, pas de théâtre. Sans les neurones miroirs les émotions ne pourraient pas devenir contagieuses. Elles ne pourraient pas vous toucher. Ou même parfois éveiller certains de vos propres souvenirs en lien avec ce que vous regardez, entendez ou lisez.
Les neurones miroirs jouent un rôle de premier ordre dans la transmission d’informations, que celles-ci soient d’ordre artistique ou pédagogique.

Toujours actifs !

Comme beaucoup vous passez sans doute beaucoup de temps à essayer de comprendre les émotions des autres. Vous les capturez. Vous les digérez. Vous essayez de les décrypter. Lorsque que vous ne les comprenez pas ou qu’elles ne sont pas supportables, alors vous souffrez.
C’est l’une des raisons pour lesquelles les neurones miroirs ne se reposent jamais. Ils interprètent même les plus gentils gestes de façon automatique. Ils vous informent de tous les micro-gestes à connaître. Par leurs analyses, ils sont capables de prédire ce que l’autre va faire. Prédire en termes neurobiologiques.
Votre cerveau est un radar. Spécialisé dans la capture de tout ce qui l’entoure. Que ce soit du domaine cognitif ou méta-cognitif.
Vous devez savoir que pour un neurone miroir toutes les séquences suivantes reviennent au même et activent la même chose :
  • Vous buvez un verre d’eau.
  • Vous voyez quelqu’un boire un verre d’eau.
  • Vous entendez quelqu’un boire de l’eau.
  • Quelqu’un vous dit  « buvez de l’eau »
Le monde n’est donc pas divisé entre « ce que vous faites » d’un côté et « ce que fait le reste » de l’autre.

L’imitation (sans limitation !)

Quelques années en arrière, les neurones miroirs ne faisaient pas figure de certitudes. Leur existence n’était pas pleinement admise. Ceux-ci sont pourtant décisifs. Dans l’imitation par exemple. Un enfant ne peut pas apprendre sans imiter. L’apprentissage passe par l’imitation.
Un enfant ne peut pas apprendre sans imiter
Un enfant ne peut pas apprendre sans imiter
Cyril Maitre
Avec les neurones miroirs, il s’agit aussi de parler de transmission, de culture et d’apprentissage. L’apprentissage étant de l’imitation, il s’activera de la même manière lorsqu’un enfant voit une opération d’addition se faire que lorsque qu’il la fera lui-même.
Les humains ont une grande capacité à faire semblant. Vous adorez le faire. Grâce à l’imagination, vous êtes capable de comprendre l’état mental des autres. Vous le simulez et le ressentez. C’est ce qui s’appelle l’imitation, base des relations humaines. L’imitation vous permet d’être empathique et de discerner ce que pensent les autres. Vous avez là une intelligence subtile et très vivante.
Un exemple que vous connaissez tous : quand une personne bâille… Pourquoi ce bâillement est-il contagieux ? Pourquoi l’imitez-vous ? (moi-même en écrivant ces quelques mots je bâille !)

Comment vous reliez-vous aux autres à travers les neurones miroirs ?

Les neurones miroirs, situés donc dans le cerveau, sont de petites cellules appelées aussi neurones moteurs. L’une de leurs  principales caractéristiques est de générer des flux électriques jusqu’à un organe moteur (muscle), ayant pour résultante un mouvement.
Lors de l’observation d’une action réalisée par un autre, le processus miroir amène donc une information sensorielle (la perception que vous avez) à devenir une information motrice (votre réaction).

Où se situent les neurones miroirs ?

Le cerveau est divisé en lobes et en structures corticales. Chacun de ces lobes possède certaines fonctions spécifiques. Les neurones miroirs sont essentiellement situés dans le lobe frontal pour la planification et l’exécution du mouvement, la sensibilité tactile. Certains se trouvent dans le lobe pariétal, gérant l’information intégrale des sens dans une image corporelle. Quelques autres sont situés dans les cortex insulaires, liés aux émotions et à la douleur. Vous possédez donc des neurones miroirs dans différentes parties de votre cerveau.
Pratiquez l'empathie ;-)
Pratiquez l'empathie ;-)
Cyril Maitre
Il ne vous reste plus qu’à utiliser vos neurones miroirs pour les mettre totalement à votre service. Vous comprenez mieux maintenant comment vous interagissez avec les autres et l’impact de votre attitude. Prenez conscience de la façon dont vos enfants vont, par le biais de l’imitation,  prendre exemple sur vous et votre façon d’être. Devenez un bon modèle pour eux et ceux qui vous entourent. Comprenez à quel point ce mécanisme est automatique.
En adoptant le point de vue d’un interlocuteur, son état d’esprit, il vous sera d’autant plus facile de le comprendre et de communiquer efficacement avec lui. Cette imitation vous permet de vous connecter à l’autre. Lorsque que vos neurones miroirs vous font adopter la même posture (physique ou mentale) que l’autre, vous vous mettez dans une position empathique. L’empathie est puissante alors utilisez la aussi souvent que possible.
Profitez en conscience et au quotidien de ces petites merveilles qui font partie de votre cerveau !
C'est à vous ! Nous avons hâte de lire vos commentaires.
C'est à vous ! Nous avons hâte de lire vos commentaires.

Ces pages peuvent vous intéresser :

Mind Maps 22 et 23: 2 Cartes sur la Psychologie Cognitive.

Dans ce billet, je vous propose deux nouvelles cartes manuscrites que j'ai dessinées à partir du livre de psychologie cognitive "La psychologie cognitive en 35 fiches" pa …

La Pensée Visuelle décortiquée par Sophie Le Penher

Bonjour tout le monde ! Je suis Sophie Le Penher, coach et formatrice en pensée visuelle. Vous pouvez me suivre sur mon site : https://www.graphiqueasy.comAujourd’hu …

ZTD 5ème habitude : Avoir un Système Simple et Sûr.

Une des clés des systèmes de gestion du temps est la liste de tâches. Cette dernière permet de garder bien organisées toutes les tâches que vous ne pouvez pas faire sur l …

Vos réactions (6)

Écrire un commentaire

Bonjour. J'apprécie le fond de votre propos que je trouve intéressant mais franchement la forme me perturbe (il ne me faut sûrement pas grand chose). Pardon pour cette remarque, j'espère que vous ne la trouverez pas prétentieuse, mais peut-être pourriez-vous vous faire aider par un correcteur (ou une correctrice). Je vous "copie/colle" ce que j'ai relevé lors de ma rapide lecture de cet article...
Bien cordialement

Comment expliquer que vous êtes capable de vous enthousiasmez -ER- lorsque vous voyez une scène drôle ou émouvante au cinéma, ou bien un match de foot. - ? -

Sans les neurones miroirs les émotions ne pourraient pas devenir contagieuses. Elles ne pourraient pas vous touchez. -ER-

Lorsque que vos -VOUS- ne les comprenez pas ou qu’elles ne sont pas supportables, alors vous souffrez.

Vous devez savoir que pour un neurone miroir toutes les séquences suivantes reviennent au même et active -NT- la même chose


Les neurones miroirs, situés donc dans le cerveau, sont de petites cellules appelées aussi neurones moteurs. L’une de ses
-LEURS- principales caractéristiques est de générer des flux électriques jusqu’à un organe moteur (muscle), ayant pour résultante un mouvement.


Prenez conscience de la façon dont vos enfants, par le biais de l’imitation, vous -VONT- prendre exemple sur vous et votre façon d’être.

par Philippe . , il y a 1 an

Merci infiniment Philippe pour cette remarque si importante , n'étant pas francophone de origine toute aide m'est precieuse .

par Claudia Eusebio , il y a 12 mois

Bonjour,
Merci beaucoup pour cet article qui explique clairement ce concept. Pouvez-vous m'indiquer vos sources bibliographiques s'il vous plait ?

par Sophie , il y a 10 mois

Bonjour Sophie merci de votre commentaire, ma bibliographie est surtout est en espagnol (j'espere que vous aide a trouver en français aussi . )
Humberto Maturana. Desde la biología a la psicología. Ed. Lumen humanitas, 2004
Varela El árbol del conocimiento, las bases biológicas del conocimiento
humano. Ed. Lumen, 1984
Rizzolatti G, Sinigaglia C. Las neuronas espejos: Los mecanismos de la empatía emocional. Transiciones; 2006.
Pinós, K. Estudio clínico realizado en la Clínica Goodman; 2009.
elpais.com/diario/2005/10/19/futuro/1129672806_850215.html- interview a Giacomo Rizzolatti, de la Universidad de Parma (Italia)

par Claudia Eusebio , il y a 10 mois

Merci pour votre réponse.
Pas sûr que mon niveau d'espagnol soit suffisant, je vais chercher en français ou en anglais !

par Sophie , il y a 9 mois

Salut Claudia, ton article est incroyable, j'adore !! Il met plein de mots sur des choses que je sais et ressens intuitivement mais n'arrive pas aussi bien à expliquer.
Je vais m'inspirer de tout ça pour avoir une base scientifique encore plus qualitative et pouvoir expliquer plus précisément certaines choses là autour aux enfants (j'enseigne en primaire dans le public mais de manière très différente, je réinvente la transmission dans le système public), d'ailleurs j'ai un projet de livre et de gros projets de transformation éducative.

Du coup, merci infiniment pour ton travail et tes partages, c'est génial t'es au top !!! Au passage j'en profite pour te demander : si un jour j'aimerais citer des passages de tes articles dans mon livre, comment est-ce que je dois les référencer?

par Sylvain , il y a 9 mois

Merci Sylvain pour le commentaire et vos partages, je suis contente que ces articles soit utiles et "sèment" des graines qui fleuriront plus loin. Cela serait un vrai plaisir de voir mes articles cités sur votre livre, vous pouvez noter vos sources - mon Nom , prénom et le site avec le nom de l'article. Continuez à croire que c'est possible et nécessaire de changer la façon d'apprendre et d'éduquer.

par Claudia Eusebio , il y a 9 mois
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Posez-moi vos questions !

les-leviers-de-la-créativité