Posez-moi vos questions !

Ecrire vite et bien avec le Mind Mapping

L'enjeu de la stimulation précoce des enfants à travers l'apprentissage

 Cet article écrit par Claúdia Eusébio a été illustré par Leila BLAL
Leila a suivi nos formations Mind Mapping et Sketchnoting. Actuellement, elle se forme à nos côtés pour devenir formatrice de Mind Mapping.
Leila utilise les outils de pensée visuelle au service de ses projets personnels et professionnels.
Vous pouvez suivre Leila BLAL via son site  www.mindmappons.com ou sur instagram @leila.blal
Lorsqu’un enfant arrive à l’âge d’un an et demi, il a déjà réalisé des billions de connexions neuronales.
C’est la raison pour laquelle il est si important d’aborder le thème du processus d’apprentissage à cette période. Je vous encourage donc à le faire le plus tôt et le plus honnêtement possible.
Dans cet article, vous allez comprendre pourquoi il est si important que vous y portiez une attention toute particulière. En parlant d’attention, savez-vous qu’elle est l’un des moteurs fondamentaux de l’enregistrement des informations par votre cerveau ? Grâce à elle, vous pouvez solidifier vos connexions si vous leur donnez de la stabilité.
C’est-à-dire si vous prêtez réellement attention à ce que vous faites. Par exemple quand vous apprenez, quand vous mangez ou encore quand vous écoutez. Vous savez, tous ces petits moments où votre mental aime tant se laisser distraire par vos pensées.
L'enjeu de la stimultation précoce
L'enjeu de la stimultation précoce
Leila BLAL

1) La stimulation précoce est vitale

Le terme « vitale » peut paraître excessif, mais vous allez voir très vite pourquoi je l’emploie. Pendant que vous apprenez, le nombre de connexions est bien plus important que lorsque vous êtes au repos. Petite précision : il n’est pas du tout question ici de mesurer un niveau d’intelligence en comptant chaque neurone actif.
La stimulation cognitive précoce est cruciale pour les enfants car ces activités vont donner de la puissance, fortifier et aider au fonctionnement cognitif motivationnel de l’enfant. Vous vivez à une époque incroyable où le partage et la consultation des connaissances sont rapides et accessibles. C’est sans doute une première dans l’histoire de l’humanité. Vous devez absolument mettre à profit la fenêtre de connaissances que le monde connaît aujourd’hui et l’utiliser pleinement au service de vos enfants.

Les enfants ont la même quantité de neurones, voir même plus, que les adultes. Mais seuls les neurones qui sont connectés dans les périodes de sollicitations intenses, comme l’apprentissage, ne meurent pas. Ce phénomène est connu dans les neurosciences sous le nom "d’élagage neuronal de l’inutile" ou plus scientifiquement encore : «apoptosis". Ce mécanisme est génétiquement programmé dans le corps humain : tout ce qui ne sert pas, tous les neurones qui ne sont pas connectés sont voués à mourir !

Je suis sûre que vous comprenez mieux l’importance primordiale de stimuler précocement les enfants afin d’activer au maximum les neurones disponibles. C’est l’unique manière de préserver leur plein potentiel cognitif.

2) Attention toutefois à la sur-stimulation

L'équilibre entre la sous-stimulation et la sur-stimulation
L'équilibre entre la sous-stimulation et la sur-stimulation
Leila BLAL
Ceci dit, soyez vigilant à ne pas confondre la stimulation précoce avec de la sur-stimulation. Cette dernière est aussi nocive pour vos enfants que le manque de stimulation. C’est un juste équilibre à trouver. Et c’est d’ailleurs l’un des challenges dans ce domaine. À notre époque, trouver la juste dose de stimulation pour un enfant n’est pas si évident. Notre ère est celle de la technologie et de l’information.
Elles s’affichent absolument partout et conduisent aisément à une surcharge d’informations. À vrai dire, cela ne concerne pas uniquement les enfants. L’être humain, quel que soit son âge, n’a jamais eu accès à autant de distractions différentes. Autant vous êtes censé pouvoir vous raisonnez en tant qu’adulte.
Autant vos enfants auront besoin que vous leur posiez un cadre pour ne pas être débordés de sollicitations. Dès le plus jeune âge il est possible de trouver des jouets électroniques. Et rapidement il est possible pour eux d’utiliser tablettes, ordinateurs et smartphones de leur entourage.





3) Diversifiez vos styles d'apprentissages

L’acquisition de nouvelles formes (ou patrons) neuronales demande beaucoup d’entraînement et une pratique récurrente. Il ne faut en aucun cas rester enfermé dans un seul style d’apprentissage. Il existe toujours plusieurs chemins possibles pour apprendre une même information. Vous pouvez ramifier votre pratique. Ouvrir de nouvelles voies progressivement afin que vos dendrites puissent connecter de plus en plus de terminaisons nerveuses.

Depuis que la plasticité neuronale a été mise en évidence, les neuroscientifiques savent qu’il existe deux façons de renforcer votre potentiel cognitif:

1 – Renforcer les connaissances existantes

2 – Démarrer de nouveaux apprentissages

4) Neuroplasticité et neurogénèse

Le mécanisme basique de la plasticité neuronale est actif dans l’ensemble du cerveau. Il permet la création de maps (= cartes) corticales qui changent en fonction de l’expérience et de la manière dont l’apprentissage a eu lieu. Cette neuroplasticité génère différents circuits de connexions entre les neurones et amène à la croissance des cellules dans l’hippocampe. C’est là que la structure de votre cerveau est chargée d’analyser et mémoriser tous les nouveaux stimulis que vous captez.
Il a longtemps été admis que les neurones étaient incapables de se régénérer dans le cerveau. Pourtant, de récentes recherches ont démontré que le nombre de neurones peut continuer de grandir dans un cerveau sain. Il s’agit du phénomène de neurogenèse. Certaines activités aident à promouvoir la neurogenèse. Si ce que vous apprenez est stimulant, il vous est possible de développer certaines fonctions cognitives. Mais si votre environnement d’apprentissage est stressant, déprimant ou très peu stimulant, alors il est probable que le process cognitif ne sera ni clair, ni abouti dans votre cerveau.

5) Enseigner : une vraie responsabilité

L’enseignement. Voilà une grande responsabilité. En tant qu’adulte, vous devez adapter au mieux le style d’apprentissage à l’enfant. Et non l’inverse comme c’est trop souvent le cas.

Sur ce sujet, Albert Einstein avait eu ces mots justes : 

– Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson à sa capacité de grimper à un arbre, il vivra toute sa vie en croyant qu’il est stupide.

La vision d'Albert EINSTEIN
La vision d'Albert EINSTEIN
Leila BLAL
Faites appel à tous les styles d’apprentissages disponibles. Piochez parmi les différentes solutions que vous avez à votre disposition pour transmettre des connaissances. Ces styles sont influencés par divers facteurs :

– Génétique

– Biographique

– Environnemental

A chacun son apprentissage
A chacun son apprentissage
Leila BLAL
Un petit garçon ou une petite fille n’apprendra pas de la même façon. Non, je ne suis pas en train de différencier les capacités du cerveau en fonction du genre féminin ou masculin. Ce serait ridicule. D’ailleurs, il est important de comprendre que vous avez tous des aspects féminins et masculins en vous. Ce que je veux dire, c’est qu’un homme et une femme n’apprennent pas exactement de la même manière, d’où la nécessité d’une adaptation de l’apprentissage, là aussi.
Il est également nécessaire de prendre en compte le niveau de neurotransmetteurs, le déficit d’attention, ainsi que l’environnement, dans les différents styles d’apprentissage que vous proposez.

6)L'intelligence multiple

Chacun d’entre vous a un style d’apprentissage qui lui est propre. Ce style se compose de différentes intelligences. Howard Gardner l’expose dans sa théorie des intelligences multiples. Vous êtes né avec une intelligence multiple et des potentiels que vous développez tout au long de votre vie. Les premières croyances sur le sujet voulaient qu’il existe une limite génétique à votre potentiel d’intelligence. Aujourd’hui les neurosciences nous permettent de savoir que ces limites peuvent être augmentées.

Votre cerveau se compose de plusieurs parties qui traitent les différentes sortes de stimuli. Visuels, auditifs, kinesthésiques. Certains étudiants apprennent plus facilement en voyant leur cours, d’autres les assimilent mieux en les entendant. Et d’autres encore possèdent plus de facilités en apprenant au travers d’expériences et exercices utilisant le toucher et les mouvements du corps. Si vous souhaitez un apprentissage cognitif complet sur un sujet, il convient d’étudier en se servant de chacune de ces facettes de la mémorisation.

7) La prédominance fonctionnelle

Il n’est pas possible de parler de prédominance hémisphérique puisque les hémisphères cérébraux ne sont pas cloisonnés. Ils se complètent et communiquent entre eux. Par contre, il est plus approprié de parler de prédominance fonctionnelle. L’hémisphère gauche est verbal et littéral alors que l’hémisphère droit est non verbal et connotatif. C’est-à-dire qu’il fait du lien entre les doubles sens, la prosodie et la para linguistique. La perception est reçue dans les zones de l’hémisphère droit. Vous avez donc besoin du travail simultané des deux hémisphères pour comprendre l’émotion et la signification d’un message.

Dans l’apprentissage classique, l’accent est mis sur l’hémisphère gauche. De ce fait, vous avez tendance en règle générale à moins bien accueillir la prosodie et la para linguistique. Depuis vos premiers apprentissages vous êtes dirigés vers le langage, la logique, le séquentiel. Cela au détriment de l’intuition, de l’émotionnel. C’est l’une des raisons pour laquelle les femmes sont plus intuitives et arrivent à trier et obtenir ainsi les meilleures informations. Les femmes possèdent une lecture à plusieurs niveaux.

8) Adaptez le style d'apprentissage à chaque étudiant

Si un enseignement identique, donc non personnalisé, est dispensé à un groupe d’étudiants, alors les possibilités d’apprentissages sont inégales. Ni meilleures, ni pires, juste inégales. Inévitablement cela conduit à maintenir des écarts de niveaux dans la compréhension, voire de creuser ces écarts à la longue. Un tel type d’enseignement profite à certains, ceux qui ont la chance d’avoir une approche cognitive adaptée au système éducatif proposé. Alors que les autres se retrouveront en peine. 

En tant que parents et éducateurs, vous avez la responsabilité de connaître et comprendre comment chacun de vos enfants ou élèves apprend le mieux. Vous allez ainsi pouvoir mettre en place les stratégies d’apprentissages les plus adaptées pour leur permettre d’atteindre leur plein potentiel cognitif. Ainsi vous leur donnez les outils nécessaires à leur construction en tant qu’être humain pleinement conscient de ses propres facultés.

9) Aidez-les à devenir eux-mêmes

Vous avez aussi la responsabilité de vous intéresser à tout ce que les neurosciences peuvent vous apprendre. Vous enseignez sans doute à vos enfants la logique, 2+2 = ?. Vous leur faites apprendre le nom des pays et leurs capitales. Vous leur apprenez la biologie, la science, les mathématiques. Évidemment tout cela est important. Mais il est tout aussi important de leur apprendre à écouter leur intuition. Les inviter à écouter et découvrir qui ils sont à travers leurs ressentis, leurs pensées et leurs choix.

Comme tous parents vous leur dites sans doute à quel point ils sont merveilleux et uniques à vos yeux. Il n’en existe pas deux pareils. Il est le seul à savoir faire les choses qu’il fait de la façon dont il les fait. Personne d’autre n’a les mêmes doigts, les mêmes mains, les mêmes capacités. Car oui, tous ont leurs capacités propres.
Qui peut savoir où se cache le futur Mozart, le futur Einstein ou encore le futur Mohamed Ali ? Les enfants, vos enfants, ont énormément de ressources en eux et un potentiel qui ne demande qu’à s’exprimer.
À vous, éducateurs et parents, de prendre en main le rôle que vous avez à jouer dans leur épanouissement en leur donnant la chance d’être eux-mêmes au maximum. Qu’ils puissent être heureux et en accord avec leurs dispositions et leurs aptitudes.
Soyez vous même !
Soyez vous même !
Leila BLAL
Je crois que ça y est ! Vous connaissez bien mieux l’enjeu qui se trouve derrière la stimulation précoce dans l’apprentissage de vos enfants. Je souhaite que cela soit pour vous l’occasion d’échanger avec eux.
De susciter chez eux la curiosité pour de nouveaux domaines. Et également leur donner l’envie d’être qui ils sont vraiment.
De leur permettre de mieux se comprendre eux-mêmes. Vous les verrez alors sûrement développer leurs progressions cognitives et humaines. Et rappelez-vous qu’ils sont bel et bien aussi uniques que vous vous plaisez à leur rappeler. Remplis d’intelligence et de talents qui ne demandent qu’à s’exprimer.

Partagez... Commentez...

Cet article vous a plu ? 
Vous avez envie de nous faire part de vos expériences ou de votre ressenti sur cet article ?
Nous lirons vos commentaires avec plaisir ;-)
commentaires

Ces pages peuvent vous intéresser :

[VIDEO] Memorything, l'Outil Ultime Pour Créer Votre Table De Rappel

Il y a quelque temps, j'avais publié un article consacré à la mémoire des nombres. J’évoquais la principale difficulté de la mémorisation des chiffres: ce sont des donnée …

La Méthode Des Lieux: Une Vieille Astuce Des Romains Et Des Grecs Pour Mémoriser Facilement.

Vous allez découvrir aujourd'hui l'un des plus vieux outils de mémorisation du monde: la méthode des lieux appelée:   On sait de façon sûre que cette méthode était ut …

ZTD 7ème Habitude : La Revue Hebdomadaire

Ces articles sont mes traductions de l'ebook en anglais Zen To done de Léo Babauta. C'est lui qui parle à travers ces lignes. Avouons-le : même le meilleur d'entre nous …

Vos réactions (3)

Superbe illustration ! Bravo Leila!

par Hasnaa , il y a 3 mois

article intéressant et bien illustré, merci !

par LAETITIA . , il y a 3 mois

Merci pour vos commentaires et oui, il y a du talent par ici ;) et, en réalité dans chacun d'entre nous. Bravo et encore merci à Leïla pour son partage d'illustrations ! - Laëtitia, Responsable du Secrétariat et du Service Client

par Laëtitia . , il y a 3 mois

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Posez-moi vos questions !

Ecrire vite et bien avec le Mind Mapping