Posez-moi vos questions !

Votre mémoire : fausses croyances et bonnes pratiques

Accueillir ses émotions et les vivre pleinement

Merci à Claùdia EUSÉBIO, spécialiste en sciences cognitives et comportementales pour la rédaction de cet article qui nous rappelle que nous sommes humains avant tout, que nous avons tous des émotions et qu'il est important de les accueillir.
« L'émotion est ce moment où l'acier rencontre une pierre et en fait jaillir une étincelle car
l'émotion est la source principale de toute prise de conscience. »
- Carl Gustav Jung –

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Qu'est-ce qu'une émotion ?
Qu'est-ce qu'une émotion ?

Attardez-vous un peu sur son étymologie. Le mot « émotion » vient du latin « ex movere ».
Cela signifie littéralement « mouvement vers l’extérieur » ou « mettre en mouvement ».
Il s’agit de mettre en mouvement quelque chose qui est à l’intérieur de vous. Et le mettre en mouvement de l’intérieur de vous vers l’extérieur.

C’est une manifestation physique associée à une perception d’évènements.
Que cet évènement soit externe ou interne d’ailleurs. Par évènement interne, j’entends une chose qui se produit dans votre espace mental. Une pensée, une peur, etc…
A chaque seconde votre cerveau reçoit des billions d’infirmations et de signaux relatifs à vos perceptions, ainsi qu’au traitement et à la gestion de vos émotions. Evidemment la réception de ces informations va influencer en temps réel votre psychologie. Tous ces phénomènes psychologiques tels que l’attention, la mémoire, le langage verbal et non verbal.

Et la science, elle en dit quoi alors ?

Etude des muscles du visage - émotions par Paul EKMAN
Etude des muscles du visage - émotions par Paul EKMAN
Les scientifiques distinguent quelques émotions comme étant fondamentales. De ces émotions primordiales dérivent toutes les autres. Dans les années 1970, le psychologue américain Paul Ekman a étudié les émotions. Il les a compilées et triées en fonction de leurs effets sur les muscles du visage. De ses recherches, six émotions de base ont émergé.
D’après Paul Ekman, ces six émotions sont présentes dans toutes les cultures. De plus, elles sont identifiables universellement à travers des expressions faciales très caractéristiques. 
Ces expressions constituent alors une sorte de langage des émotions qui peut être perçu et compris quel que soit votre culture. Voilà un trait d’union entre chaque être humain de la planète. Quelque chose d’inné chez chaque individu. Formidable non ?

Comment fonctionnent vos émotions ?

Ces émotions primaires fonctionnent à la façon de programmes. Elles déclenchent des actions automatiques pour vous aider à répondre aux changements du monde extérieur.
En d’autres termes, vous aider à vous adapter aux modifications de votre environnement.
Il existe également beaucoup d’autres émotions non universelles. Celles-ci varient en
fonction de l’individu, de sa culture, du contexte, de son expérience et surtout de son
éducation.

Les 6 émotions primordiales selon Ekman sont :

- La colère
- La peur
- Le dégoût
- La joie
- La tristesse
- La surprise
Les émotions selon EKMAN
Les émotions selon EKMAN
Il est également intéressant de se pencher sur les travaux de René Descartes. Il y a plus de trois siècles, il avait déjà dressé sa liste des six émotions fondamentales :

- L’admiration, que l’on peut rapprocher de la surprise
- L’amour
- Le désir
- La joie
- La tristesse
- La colère

D’où viennent vos émotions ?

Les émotions ont toujours eu un rôle prépondérant dans l’évolution et dans l’adaptation de l’espèce humaine à son environnement. Nos ancêtres s’en sont servis pour ressentir et percevoir tous les défis qui se présentaient à eux. Bien loin des « avantages » de la modernité, ils étaient sans aucun doute très à l’écoute de leur instinct, de leur intuition et de leurs émotions.
Homme des cavernes VS homme des bureaux
Homme des cavernes VS homme des bureaux


Des « hommes des cavernes » aux « hommes des bureaux », tous doivent faire appel aux émotions. D’une part pour se guider, et d’autre part pour redécouvrir le sens de la vie. Les tigres qui vous pourchassent pour leur quatre heure sont de plus en plus rares et votre vie n’est plus en danger continuellement. Mais vos réactions physiologiques ont traversé les époques et sont les mêmes aujourd’hui qu’il y a bien des années. En situation de peur votre cœur accélère, certains de vos muscles se contractent. Une envie de fuir peut s’emparer de vous. Votre regard et toute l’expression de votre visage peut changer en une fraction de seconde sous le coup du stress Tout comme si cet ancien tigre géant se retrouvait vraiment en face de vous. D’une manière similaire, la colère vous indique les obstacles à surmonter. Ceux face auxquels vous devez vous révéler.

A quoi servent vos émotions ?

1) La modification de vos perceptions

Les émotions ont une grande influence sur votre attention et la vision que vous avez du monde. Par exemple, lorsque vous sentez votre intégrité menacée, votre attention est complètement focalisée sur la source du danger. C’est ce qui arrive avec « l’effet tunnel ».
Votre attention est tellement concentrée sur la menace que vous focalisez votre vision sur elle, au détriment de votre vision dite périphérique. Amoindrissant ainsi votre faculté à voir arriver d’autres dangers dans votre environnement. Il est possible aussi que votre réaction soit la paralysie dans un tel cas de figure.
A l’opposé, vous avez sûrement déjà expérimenté l’expression « avoir la tête dans les nuages » ou « voir la vie en rose ». Quand la joie et l’amour vous envahissent, que plus rien ne semble avoir d’importance et que vous vous sentez comblé.

2) La communication

Vos émotions ont également pour fonction de communiquer avec les autres. Et ça sans que vous vous en rendiez compte ! Ce sont les manifestations non verbales des émotions.
Nombreux sont ceux qui les utilisent comme des GPS, permettant de voir où ils vont et jusqu’où ils peuvent aller dans la communication avec leur interlocuteur. Cela conforte, protège, vous donne comme une carte routière vous indiquant les directions que vous pouvez suivre. Et celles que vous devez éviter.

3) Et bien d’autres choses …

Les émotions illuminent votre jugement et votre compréhension des choses. Vous permettent de mieux comprendre vos décisions et vos choix. Les émotions protègent votre vie des risques comme si elles étaient des détecteurs de dangers.
Elles ont la faculté de renforcer votre système immunitaire. De booster votre santé physique et mentale. Bien sûr, elles peuvent aussi vous faire passer par des états de stress et de conflits. De souffrances physiques et psychologiques.

Elles ont toutes une utilité !

Que ce soit dans votre vie de tous les jours, dans l’art, la littérature, l’éducation ou la société de façon plus générale, vous aurez une fâcheuse tendance à classer les émotions. En deux catégories le plus souvent. Les bonnes et les mauvaises. Les utiles et les inutiles. Les souhaitables et les indésirables. Bref, vous avez compris le principe…
Mais concrètement c’est regrettable car toutes vos émotions sont utiles. Effectivement, les effets de certaines de vos émotions sur votre comportement et vos interactions avec les autres vous sont préjudiciables. Mais ce sont bien les effets et non l’émotion en elle-même qui sont à qualifier de négatifs.

Comment agissent vos émotions ?

Vos émotions agissent sur le plan du comportement et des relations sociales. Vous pourriez me dire « C’est bien Claudia, mais maintenant que j’en sais plus sur les émotions qu’est-ce que je fais de tout ça ? ». Avec les émotions, le problème survient quand ce sont elles qui prennent le contrôle sur vous. Quand elles vous dépassent et que votre comportement vous échappe. Il est tout à fait possible de remédier à cela avec un travail sur vous. Commencer par écouter, vous écouter intérieurement. C’est un excellent point de départ. Identifiez vos émotions. Donnez un nom à celles que vous vivez. Voilà un pas facile à faire pour avancer vers la connaissance de vous-même. Cela vous permettra de mieux les comprendre. Gardez à l’esprit que votre éducation a sans doute laissé bien peu de place pour vous permettre de vivre, d’apprendre et de verbaliser vos émotions. A quelques exceptions près, et tant mieux si vous en faites partie, les individus modernes sont des analphabètes émotionnels. Le vocabulaire et les connaissances de la culture populaire sur le sujet sont assez pauvres.
Accueillir ses émotions
Accueillir ses émotions
A la place d’éviter, de contrôler ou de vouloir gérer vos émotions, accueillez-les ! Fuir ou combattre vos émotions va juste contribuer à augmenter votre mal-être à long terme. En plus, ce type de comportement vous empêchera d’apprendre à cohabiter avec elles. Cette cohabitation est possible et elle est la base du travail d’accueil. Familiarisez-vous avec elles.
Accueillir vos émotions, ça veut dire prendre conscience de vos automatismes comportementaux afin de créer de l’espace de liberté émotionnelle dans votre vie.
Donnez-vous cette permission, cette possibilité.

Une fois que vous êtes conscient d’une émotion donnée. De vos réactions vis-à-vis d’elle. Vous avez la responsabilité de la place que cette émotion va prendre en vous. La façon dont vous allez l’accepter et les interactions que vous aurez avec les autres vis-à-vis d’elle.
Accueillir c’est ça ! C’est sentir l’émotion. Lui permettre d’exister, de venir et de partir. Sans en être esclave et en ayant des réactions adaptées, bénéfiques, dans votre communication.

Vos émotions sont liées à différentes perceptions, tendances, pensées et sensations. Mais personne ne vous a appris à écouter vos états intérieurs, et les différentes dimensions en lien avec ces états. Vous n’avez pas appris à porter votre attention sur votre corps quand une émotion monte en lui en prenant de plus en plus de place.
Testez, faites l’exercice la prochaine fois qu’une émotion forte se manifeste en vous.
Localisez là. Quelles pensées vous viennent par rapport à ce ressenti. Et continuez ainsi sur le
chemin de l’identification et de l’accueil de vos émotions.

Décider de mieux vivre avec vos émotions

Garde-robe émotionnelle
Garde-robe émotionnelle

Il existe un grand nombre d’articles scientifiques traitant de l’impact des émotions mal vécues
, mal guidées. Elles ont un impact significatif sur notre santé. Aussi bien mentale que physique. Dépression, anxiété etc… Alors pourquoi décider de mieux vivre avec vos émotions ? Et bien parce que vous pouvez le faire. Vous avez toutes les ressources nécessaires. Une fois que vous avez pris conscience de votre fonctionnement émotionnel.
Que vous avez identifié ce que j’appellerais votre « garde-robe » émotionnelle. 
Lorsque que vous aurez la compréhension et une vision claire de tout cela alors vous pourrez vivre harmonieusement avec vos émotions. Et elles seront toutes pleinement bénéfiques pour vous puisque vous aurez appris à comprendre leur langage en vous.


Comme je l’ai dit au début de cet article, derrière chaque émotion se cache une réaction à un évènement intérieur ou extérieur. Vous en avez besoin pour évoluer.

Vous déciderez aussi de mieux vivre avec vos émotions car fort de votre nouvelle compréhension, ce sera un choix conscient et responsable. Vous ne voudrez plus passer le restant de vos jours en laissant vos émotions prendre le dessus. Vous voudrez reprendre les rênes de votre vie émotionnelle. Bien vivre au quotidien avec votre éventail d’émotions. Et vous verrez rapidement que vos relations avec les autres s’en trouveront améliorées.
Alors voilà, bien vivre vos émotions, et avec vos émotions, ça arrive en prenant votre responsabilité sur votre vie émotionnelle. En allant à la rencontre de vos états intérieurs.
Vivre vos émotions est une porte sur la connaissance de vous-même. Et un passage obligé vers votre équilibre intérieur.

Ces pages peuvent vous intéresser :

Initiation Au Mind Mapping Dans Une Ecole Primaire.

Il y a quelques semaines, je suis de nouveau intervenu à l'école Diwan de Nantes pour initier des élèves de cycle 3 au mind mapping. Rodolf, leur professeur, a relaté ce …

Mind Map N°5 Comment Une Naturopathe Utilise Les Cartes Mentales Sur Son Blog

Cette carte est publiée dans le cadre du défi 100 Mind Maps que j'ai décidé de relever. Je vous rappelle que vous pouvez participer à ce défi en m'envoyant vos mind maps …

ZTD 6ème Habitude : Organiser

Cet article est la suite d'une série consacrée à la méthode productivité ZEN TO DONE.  Un des truismes les plus anciens sur l’organisation est :   « Une place pour ch …
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Posez-moi vos questions !

Votre mémoire : fausses croyances et bonnes pratiques