Posez-moi vos questions !

comment-utiliser-le-mind-mapping

Les défis des éducateurs du 21ème siècle

Les défis des éducateurs du 21ème siècle par Claúdia Eusébio
Les défis des éducateurs du 21ème siècle par Claúdia Eusébio
Cyril Maitre
Le plus grand défi des éducateurs (parents, professeurs, etc.) en ce 21ème siècle est de créer un environnement résonnant et riche pour favoriser le processus d’apprentissage. Que le cadre dans lequel se déroule la transmission du savoir soit le plus sain, apaisé et compatible possible avec le cerveau de l’apprenant.

Les pièges à éviter !

Que se passe-t-il lorsque l’enfant ou l’adulte à qui vous souhaitez transmettre un savoir n’a pas un cerveau compatible avec le vôtre ?
J’entends par là un cerveau avec un cheminement de pensée, un fonctionnement, qui diffère du vôtre. Inévitablement, vous constaterez de la déperdition ou de la distorsion d’informations. Parfois cela pourra générer de la frustration du côté de l’élève comme du côté de l’enseignant. 
Le principe est le même que celui de ce jeu pour bébé : des ronds, des carrés, des triangles à faire entrer dans une boite avec des ouvertures aux formes correspondantes. Inutile de vouloir faire entrer des connaissances « carrées » dans un cerveau avec une ouverture « ronde ».
Inutile de vouloir faire entrer des connaissances « carrées » dans un cerveau avec une ouverture « ronde ».
Inutile de vouloir faire entrer des connaissances « carrées » dans un cerveau avec une ouverture « ronde ».
Cyril Maitre
Gardez à l’esprit que la mission première est bien d’enseigner, pas de manipuler. De favoriser l’apprentissage et le processus de réflexion. Pas seulement de déposer les cartons de la connaissance au pied d’un immeuble en espérant que quelqu’un les montera au dernier étage. Sinon il y a de grandes chances que ces cartons finissent dans le noir à la cave !

Que se passe-t-il si les conditions de résonance ne sont pas réunies ?

Pour répondre à cette question, examinons trois parties fondamentales du cerveau qui entrent en jeu dans le processus d’apprentissage :
  1. Le thalamus : chargé de recevoir le signal de tout ce que se passe. De coder de manière sensorielle l’information et de la restituer aux différentes parties du cerveau.
  2. L’amygdale : là où est hébergée notre mémoire émotionnelle. Cette mémoire est déjà mature à notre naissance. L’amygdale permet donc de stocker des souvenirs d’évènements ayant lieu alors que l’embryon est encore dans le ventre de sa mère.
  3. L’hippocampe : cette partie enregistre également des souvenirs. Mais il s’agira de souvenirs contextuels. L’hippocampe finit sa maturation vers l’âge de trois ans. Il sera donc difficile pour un individu de se souvenir des évènements avant cet âge.
Quels aspects devons-nous prendre en compte dans la mise en place d’un environnement résonnant ?
Les aspects physiques et matériels, liés au processus et aux caractéristiques des enseignants. Je ne développerais pas trop ce point car ces aspects physiques sont typiques du bon sens commun.
J’attire par contre l’attention sur les aspects pédagogiques et les principes scientifiques se trouvant en arrière-plan.
Les aspects d’un environnement résonnant
Les aspects d’un environnement résonnant
Cyril Maitre
Voici un exemple concret :
Imaginez une salle où les élèves étudient. Vous remarquez que celle-ci manque de lumière. Nous savons que la lumière affecte la glande pinéale. Cette dernière affecte à son tour la production de sérotonine. La sérotonine étant un neurotransmetteur, la lumière a donc un effet direct sur l’apprentissage.
Ainsi, que ce soit dans une salle de classe ou dans le salon où vos enfants font leurs devoirs, la lumière est primordiale. Et cela qu’il s’agisse de lumière naturelle ou artificielle. Le point essentiel est que celle-ci doit toujours être adaptée.
La mélatonine est une hormone produite directement par la glande pinéale. L’un de ses rôles est la régulation des cycles veille / sommeil dont l’équilibre est si précieux à votre vitalité. Je la mentionne car elle est aussi liée aux phases lumière / obscurité et elle aide également à réparer les processus mentaux.
Un autre exemple que je ne développerai pas ici est la disposition des tables et des chaises dans la pièce d’étude.

Les qualités de l’éducateur du 21ème siècle

Le défi pour l’éducateur ou enseignant qui mettra en place son environnement résonnant sera d’adapter son leadership au moment et au groupe, ou à la personne, dont il a la charge.
Il devra être flexible, ouvert et capable d’inclure tous les styles d’apprentissages. En pratiquant les adaptations nécessaires à chaque élève pour favoriser au mieux l’assimilation des informations.
Imaginez qu’un élève soit particulièrement à l’aise dans le domaine du langage et qu’il ait besoin d’une aide en logique. Ou un autre dont les sciences sont les matières de prédilection mais qui peine dans les apprentissages émotionnels. Pour aider chacun de ces élèves, dans un cas vous devrez être un éducateur scientifique, dans l’autre un éducateur plus affectif. Vous devrez, selon le contexte, être tantôt un leader de groupe affirmatif, tantôt un leader plus démocratique.
Si vous souhaitez être des éducateurs résonnants, vous devrez être des éducateurs situationnels et inclusifs. Donnant à chacun de vos élèves ce dont il a besoin pour apprendre de la meilleure des façons.
Les qualités de l’éducateur du 21ème siècle
Les qualités de l’éducateur du 21ème siècle
Cyril Maitre

La bonne mise en place d’un environnement résonnant :

Concernant les aspects nécessaires à la mise en place de cet environnement résonnant, il sera bon de considérer :
  • Le programme de développement de votre classe (ou groupe)
  • L’agenda quotidien représentant les activités. Que ce soit avec des icônes, des dessins ou des textes.
  • Etre en mesure de donner une rétroaction à vos étudiants.
  • Formulez des slogans et des objectifs clairs.Formulez des slogans et des objectifs clairs.
  • Respectez des périodes d’attention.
  • Couvrez tous les styles d’apprentissages
  • Privilégiez au maximum les outils mentaux
Bien sûr, tout cela est valable autant pour votre classe que pour votre famille. Ces principes s’appliquent aussi très bien à la maison.
Le cerveau de l’apprenant saura ainsi ce qui va se dérouler, car tout aura été expliqué en amont. Au début d’un nouvel apprentissage, il est important de donner cet agenda quotidien pour pouvoir fixer des objectifs à atteindre et une fin. Donnez à l’élève la chance de voir tous les objectifs qu’il remplit. Cela ne fera que lui donner plus de confiance. Il se sentira capable et motivé à en faire plus. Et si je peux vous confiez un secret : cela marche même pour nous, les adultes !
Une autre astuce : lorsque vous expliquez une règle, les exemples sont fondamentaux. Peu importe le nombre de fois où cette règle a été abordée. 
Une autre astuce : lorsque vous expliquez une règle, les exemples sont fondamentaux. Peu importe le nombre de fois où cette règle a été abordée. 
Le défi maximum est donc de bien comprendre comment la neuroscience est liée à la neuro-éducation dans les trois concepts que vous venez de voir :
  • L’environnement résonnant
  • Les ressources d’apprentissage basées sur l’intelligence multiple
  • Le leadership situationnel
Je conclurais avec une phrase du neuroscientifique espagnol, Santiago Ramon y Cajal (1852-1934) :
La réalisation la plus importante d’un homme devrait être la conquête de son propre cerveau.
Santiago Ramon y Cajal
En tant qu’éducateur, enseignant ou parent, vous avez à présent une meilleure compréhension des défis que vous devez relever. Je souhaite que cela vous mène à plus de clarté sur la manière la plus appropriée d’éduquer vos enfants. D’enseigner à vos élèves. Et de vous encourager à sans cesse tirer parti de votre cerveau. Car votre cerveau est tout à la fois une aide précieuse et un acteur indispensable dans le processus d’apprentissage. Continuez de prendre du plaisir à apprendre et à transmettre. Et surtout considérez votre cerveau comme votre meilleur allié dans votre quête de nouvelles connaissances.
commentaires

Ces pages peuvent vous intéresser :

Comment la créativité va changer votre vie ?

Cet article a été rédigé par Claudia Eusebio, diplomée en neurosciences et experte en créativité. Claudia a associé ses différents talents pour créer la neurocréativité. …

Mémoriser rapidement un cours en jouant à Minecraft

Je partage avec vous cette semaine un article écrit par Valentin ROZE créateur du site marginal sup, étudiant en cursus de psychologie. Son projet est de réinventer l’éco …

Mind Maps 36 à 50: Prélecture des 12 Lois du Cerveau de John Medina

Voici la carte que j'ai dressée avant d'entreprendre la lecture de l'excellent ouvrage Les 12 Lois Du Cerveau de John Medina. Elle a été réalisée avec le logiciel xmind. …

Vos réactions (3)

Je ne l'ai que survolé pour l'instant mais le formateur que je suis va le décortiquer pour en extraire la substantifique moelle.
les articles de Claudia comme ceux de Cyril sont toujours clairs et pleins de richesse .
Merci pour tous ces enseignement qui nous transforment au quotidien !

par LAFFITTE . , il y a 1 mois

Merci Eric pour le commentaire .

par Claudia Eusebio , il y a 1 mois

J'avoue qu'en tant qu'éducateur, j'ai beaucoup apprécié la façon dont vous avez attiré mon attention sur l'hétérogénéité des classes.
Il m'est assez souvent arrivé de rencontrer des classes de même niveau d'étude, mais qui réagissaient différemment à mes séquences d'apprentissage.
Et à chaque fois, je me disais que je ne pouvais pas faire de miracle pour amener ces deux classes au même niveau de maitrise des compétences.

par Sanoussy . , il y a 1 mois

Merci Sanoussy de votre commentaire et de votre partage .

par Claudia Eusebio , il y a 1 mois

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Posez-moi vos questions !

comment-utiliser-le-mind-mapping